Visite du Château des Brasseurs

La Mairie de Xertigny est classée parmi les 100 plus belles mairies de France.

chateau

Hors saison, les visites guidées sont réservées aux groupes de 10 personnes (+ de 12 ans) minimum (entrée gratuite pour les enfants), sur réservation écrite à la Mairie (03 29 30 10 34 ou accueil@mairie-xertigny.fr

 

Ce Château a été construit en 1888 par Victor Champion pour abriter sa famille mais également pour recevoir les clients et fournisseurs importants. Il était créateur et propriétaire de la brasserie « La Lorraine », située derrière le Château, qui employait jusqu'à 100 personnes en 1900. Il a été construit sur un parc de 4 hectares et est composé de quatre niveaux : le personnel travaillait au sous-sol, le rez-de-chaussée était l'étage de réception des clients ; les adultes dormaient au deuxième, les enfants au troisième, et le personnel dans les chambres mansardées.

 

Le Hall d’entrée :

 escalier_chateau

La vitrine a été fabriquée pour l’Exposition Universelle de Paris en 1889, comme d’ailleurs la Tour Eiffel.

Le tableau a été peint par M. Gaston LABARRE, artiste Xertinois, tout comme les peintures que vous découvrirez par la suite en 1998.

Au plafond, les blasons qui représentent différentes villes : les clés de Remiremont, le blason des Vosges, Lauf, (ville allemande jumelée avec Xertigny), Xertigny, Bains-les-Bains, Plombières, et la Lorraine.
Au sol la mosaïque qui rappelle les origines gallo-romaines de Xertigny.

 

 

 

 

 

 

Bureau d’accueil de la Mairie :

Autrefois, c’était le salon du Château : on venait y prendre le café, se détendre. C’est là que la famille et les visiteurs étaient reçus. Il faut l’imaginer avec un salon assez bas, des tables, un piano et des tables de jeux (échecs). Aujourd’hui, c’est ici que les citoyens viennent faire leurs papiers administratifs. De l'époque demeure un grand miroir au cadre travaillé.



Le bureau de la Secrétaire Générale :

Secrétaire Générale

 

A l’époque de la famille Champion, c’était le salon privé de Mme Champion : elle venait se détendre, lire, broder et y rangeait les jouets de ses petits enfants. Dans cette pièce, tout est d’origine…

 
 

Le bureau de Madame le Maire :


Auparavant, c’était le salon privé de M. Champion : il y venait se détendre et jouer au billard. Il y fumait et buvait du kirsch qu’il distillait dans sa cave. Cette pièce ressemble à celle de Madame Champion, mais un peu plus masculine.

Sur la cheminée, vous pouvez voire une statuette de l’époque gallo-romaine, qu’un agriculteur a trouvée dans son champ en 1820. Il en existe une autre au musée départemental de la ville d’Epinal.


Salle des Mariages :

Salle des MariagesC’est ici que sont célébrés les mariages. C’est là que se trouve la plus belle cheminée, "Chasse au sanglier". Autrefois, c’était la salle à manger du château. Les enfants n’allaient pas à la salle à manger avant 13 ans, ils prenaient leurs repas en face, avec leurs nurses. On y mangeait une cuisine lorraine et du terroir : potages, viandes, légumes et pommes de terre, beaucoup de plats uniques (choucroute, pot-au-feu, tête de veau, etc), entremets, fromages, fruits, etc.

Quand on recevait, on sortait la vaisselle en faïence de Sarreguemines et les verres en cristal de Baccarat. Il y avait une petite sonnette au pied de Madame Champion qui lui permettait de gérer le service. Aux fenêtres, des vitraux remplaçaient les vitres actuelles.
 

La Verrière :

Verrière

La Verrière sert aujourd’hui de cantine au centre aéré, elle peut-être louée pour des repas, et depuis peu, on y célèbre des mariages, quand la salle des mariages s’avère trop petite.

Autrefois, c’était le jardin d’hiver. Il n’y avait pas de plafond, mais un dôme vitré dessiné par Gustave Eiffel. Au sol, de la terre battue. Au milieu, il y avait un palmier de 4 m de haut. On y trouvait beaucoup de plantes, deux paons, un petit singe, et une volière avec quelques oiseaux. Les enfants n’avaient pas le droit d’entrer dans cet espace.


Nous empruntons l’escalier pour aller à l’étage des chambres, beaucoup plus simple. Dans le couloir une galerie de photos qui montrent l’importance de la brasserie et quelques photos de famille.


La Salle du Conseil :

A gauche de l’escalier, nous entrons dans la salle du conseil, où se réunit le Conseil Municipal. On y célèbre aussi quelquefois des mariages. Autrefois, c’était la chambre de la famille Trivier ainsi que leurs cabinets de toilettes. Des fenêtres, on aperçoit l’ancienne malterie, le seul bâtiment qui reste de la brasserie.

 

La Salle Champion :

A droite de l’escalier se trouve la salle « Champion ». Elle n’a pas de fonction précise aujourd’hui. Elle sert à la tenue de réunions. Au mur se trouvent les photos des anciens Maires de la commune et les anciens Présidents de la République. Sous la table se trouve une trappe qui servait à relever le lustre de la salle à manger (Salle des Mariages) pour le nettoyer.


La Salle de Bains :

Elle fut créée vers 1920. Elle était d’un grand confort : il y avait l’eau chaude, l’électricité et le chauffage qui venaient de la brasserie par canalisations. Une très belle faïence de Sarreguemines, avec fleurs d’orchidées et feuilles de Gingko Biloba, orne les murs. Le bar a été construit par une association avec des éléments de l’ancienne cuisine et des vitraux qui ont été récupérés lors de la destruction de la brasserie. Vous pouvez observer l’étoile du brasseur qui était le porte-bonheur du brasseur : on la retrouve dans toutes les brasseries depuis le 15ème siècle. C’était pour que tout se passe bien. Elle était très présente dans le Nord-Est de la France et en Allemagne.

 

Salle de Bains Salle de Bains Salle de Bains  

 


Toutes ces anecdotes sur la vie de la Famille Trivier-Champion, nous ont été rapportées par M. François de Vilmorin, arrière petit-fils de Victor Champion, un des derniers à avoir connu la Brasserie de Xertigny en activité sous l'égide des familles Champion et Trivier. Il venait souvent à Xertigny en été. Il est décédé le 8 juin 2012 à Paris.