Les Étangs à Glace

 Pour en savoir plus ! 

 

A la fin du XIXème siècle, la mode est à la bière Pils, à fermentation basse, inventée en République Tchèque (la bière blonde que l’on boit aujourd’hui). Elle remplaça bien vite la bière à fermentation haute, qui était pleine de dépôts et toute trouble.

 

Avec la Pils, la bière est limpide et meilleure, elle se fait en fermentation basse, à 3°, de ce fait, on ne peut la fabriquer qu’en hiver.

Une solution a été trouvée avec ces étangs, qui ont peu de profondeur.

L’hiver, la glace prend vite et peut être récoltée : rapidement seront installées des glacières à l’américaine.

 

Ensuite, la glace est stockée dans les arrières caves, creusées sous la terre, en enfilade avec les caves de fermentation. Sous la terre, la température est stable, cela permet de garder 3° parfois tout l’été pendant certaines années, et donc de pouvoir fabriquer de la Pils presque toute l’année.

 

A la fin du 19ème siècle, le froid industriel voit le jour, tout d’abord avec le système à compression de vapeur.

Puis l’arrivée de l’électricité va révolutionner l’industrie et notamment la production du froid.

L’emploi de la glace récoltée sera abandonnée à Xertigny dés les premières décennies du 20ème siècle.

 

Sur le même sujet...

Bière Pils
Processus de fabrication des bières 
Les Légendes de la Bière de Noël
Histoire de la Production du Froid
La Bière, des origines à la dégustation